Agir ensemble pour que chacun soit acteur de sa vie

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Les enjeux du numérique dans les accompagnements éducatifs

Un travail transversal sur le numérique a été initié par Jérôme Fernandes (Directeur Délégué des Nouvelles Charmilles et de Latitudes 78) et Sylvie Bos (Ingénieur pédagogique numérique à BUC Ressources).
Il s’agit du croisement de plusieurs problématiques que nous résumerons par :

  • la mutation du travail éducatif dans un monde toujours plus numérique
  • les enjeux du numérique dans les accompagnements éducatifs

Suite à la réforme des diplômes d’éducateurs spécialisés et d’éducateurs de jeunes enfants, ces problématiques ont été prises en compte dans le nouveau référentiel de formation. Il intègre à présent un domaine qui s’intitule « usages et pratiques du  numérique en travail social et par les publics ». C’est pourquoi, BUC Ressources a imaginé un cours d’une semaine, qui a été réalisé pour la première fois du 10 au 14 février 2020. Ce cours vise cinq objectifs, retenus suite à une enquête réalisée durant 3 ans
auprès des étudiants cadres et d’une veille sur le sujet. Il s’agit de permettre aux étudiants d’être en mesure :

  • d’identifier l’impact du numérique sur les pratiques et les métiers de l’action sociale ;
  • d’accompagner les personnes vulnérables dans leur usage d’internet et la gestion des risques ;
  • d’être outillés pour encadrer l’usage des écrans récréatifs par les enfants et d’identifier les effets d’une surexposition aux écrans sur le développement et la santé de l’enfant ;
  • d’accompagner des personnes vulnérables face à l’exclusion numérique et à la dématérialisation des services publics ;
  • de développer ses compétences techniques.

Les contenus de ce cours sont proposés sous forme de modules individuels en ligne alternant questions et apports théoriques. Le travail d’application et d ’analyse prend la forme d’un dossier écrit, à réaliser par groupes de 4 à 6 étudiants, auquel s’ajoute soit un outil multimédia de prévention (vidéos, stopmotion, quiz, questionnaire en ligne, affiches, atelier…), soit une enquête au sein d’un établissement social ou médico-social.

Pour le champ « accompagnement des jeunes en hébergement » le sujet du numérique est au coeur de l’accompagnement des enfants et des jeunes. Sur un plan individuel, nous les accompagnons dans leur usage au quotidien. Sur un plan institutionnel, nous avons à faire évoluer notre rapport à cet outil. Nos établissements sont peu ou pas connectés et nos références d’accompagnement sont trop souvent individuelles.

Sur proposition de Jérôme Fernandes, c’est l’ensemble du champ qui s’est engagé à accueillir les étudiants de BUC Ressources, pendant leur semaine de travail sur la notion du numérique. Cette démarche s’inscrit dans une dynamique à développer pour les services autour de ces sujets qui sont nombreux tel que l’inclusion numérique, la gestion des réseaux sociaux, etc. La visite des étudiants nous permet de commencer ou continuer à y réfléchir.

Concrètement, les étudiants ont réalisé une grille d’entretien, afin d’explorer la question de « L’impact du numérique dans un centre d’hébergement qui accueille des enfants ou des adolescents ? ». Six entretiens d’environ une heure ont été menés dans les différents services du champ, dont trois en présence des jeunes. Les étudiants
ont rédigé une synthèse de l’entretien avec quelques préconisations. Celle-ci a été transmise aux services concernés et complétée par une synthèse réalisée par l’intervenante.

Il serait trop long de reprendre le résultat de ces entretiens, mais voici quelques points saillants :

  • Le numérique occupe une place prépondérante dans la vie des jeunes, en termes de temps passé. Ils sont presque tous équipés d’un téléphone portable. Les jeunes à partir de 13 ans et les professionnels sont conscients de l’existence de risques sur internet et de dangers liés à la surexposition aux écrans récréatifs, mais sans toujours les connaitre ou savoir comment les prévenir ou y répondre. Selon une jeune : « on réfléchit moins » et « on échange moins avec les  personnes qui
    nous entourent ».
  • Des questions demeurent quant aux modes et outils de communication à privilégier entre jeunes et professionnels ;
  • La possibilité de contrôle par les professionnels de l’usage qu’en font les jeunes est quasi impossible ;
  • Peu de matériel informatique et de wifi performant sont mis à disposition des jeunes.

Au-delà des résultats et des préconisations fournis à chaque service, la modalité de travail incluant étudiants, professionnels et jeunes accompagnés est à mettre en avant. Elle permet d’agir en s’appuyant sur les compétences et les ressources des personnes accompagnées. Ce travail met aussi l’accent sur le développement du pouvoir d’agir des personnes accompagnées. Il était important pour nous de les inclure dès à présent afin qu’ils puissent être identifiés comme acteur des évolutions à venir. Alors, avis aux amateurs pour l’année prochaine!

Laisser un commentaire

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies. En savoir plus