Agir ensemble pour que chacun soit acteur de sa vie

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Témoignage de la maman de Tom, 14 ans, accompagné dans le cadre d’une Mesure de Réparation Pénale

Tom, 14 ans, a été accueilli dans le cadre d’une Mesure de Réparation Pénale. Sa maman nous raconte comment cette mesure a permis, en partant d’un évènement négatif, d’arriver à une action bénévole positive, en faveur de la recherche contre le cancer du sein tout en « réparant » le délit commis.

« Nous avons découvert en famille ce que signifiait une mesure de réparation pénale suite à un délit commis par notre fils alors âgé de 14 ans.
Cette mesure a permis, en partant d’un évènement négatif d’arriver à une action bénévole positive en « réparant » le délit commis.

La première étape a consisté en un rdv avec Mr Menani au service de réparation pénale où, la situation pour laquelle nous étions convoqués, a été exposée par Tom. La présentation de la signification de la mesure pénale et l’investissement attendu dans le cadre de cette réparation nous ont été clairement expliqués.
Beaucoup de questions sur le choix de cette réparation se sont alors posées pour notre fils : que faire qui ait du sens pour que cette réparation soit un acte positif et puisse racheter sa conduite ?
Après plusieurs hésitations, aide aux pompiers, SPA, le choix de Tom en collaboration avec sa famille s’est porté sur une toute autre action : réaliser une brocante dont la recette serait versée au centre de recherche Gustave Roussy pour aider la recherche contre le cancer du sein, maladie dont est décédée la mamie de Tom. Le choix du centre de recherche a été celui de Tom.

Tom s’est emparé du projet et a construit sa mesure de réparation pénale : récolte d’objets à vendre, organisation, tenue du stand, don de la recette.

Nous, sa famille proche, l’avons accompagné dans le projet, chacun à sa manière : encouragements, dons d’objets, chargement, mise en place et remballage de la brocante, tenue du stand sur la journée. A noter la collaboration de Mr Menani qui a soutenu cette action et est venu nous voir sur le stand.

Tom s’est débrouillé auprès d’amis, de voisins, pour récupérer des objets de toutes sortes et constituer son stock (vêtements, aspirateur de table, livres, nappes, peluches, clubs de golf….)

Des copains et le frère de Tom se sont rendus à la brocante pour la tenue du stand l’après-midi. Une affiche sur le stand informait les gens de la destination de la recette. Deux femmes acheteuses nous ont par ailleurs confié qu’elles étaient confrontées à cette maladie ce qui nous a ému, ayant été touchés nous-même.

Le don a été finalisé en famille et chacun a vécu cette action à sa façon, ayant choisi une cause qui nous touchait tous.

Les différents échanges en famille ont permis de développer une entraide positive que cette mesure a permis de renforcer.

Tom : « Je ne pensais pas que je me prendrais autant « au jeu » et j’ai même été fier de pouvoir aider la recherche. Nous avons récolté 200€ et nous ne pensions pas avoir autant.
Cette action a été positive et pourrait se renouveler sans mesure de réparation. J’ai l’impression d’avoir rempli ma mission. »

Laisser un commentaire

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Restez informé

Suivez toute l’actualité de la Sauvegarde des Yvelines sur ses réseaux sociaux

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies. En savoir plus