Agir ensemble pour que chacun soit acteur de sa vie

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

30ème Anniversaire de la journée internationale des droits de l’enfant, la Sauvegarde des Yvelines se mobilise

Le 20 novembre 2019, le S.J.I.E. et le S.R.P. ont ouvert leurs portes en partenariat avec la P.J.J. Une opportunité le travail complémentaire de ces deux services avec la P.J.J. au bénéfice des personnes accompagnées.

Cette journée a été rythmée par l’intervention de :

  • Madame Pouey-Santalou, vice-procureur en charge de la section mineure du parquet de Versailles sur « la diversification de la réponse pénale ».
  • Madame Fournier, directrice de la P.J.J.
  • Madame Adam, directrice de service P.J.J., sur l’accès au droit, enjeu majeur de la P.J.J.

Les travailleurs sociaux et les psychologues qui œuvrent (main dans la main) à l’interdisciplinarité ont pu également présenter leur activité

Lors de cette journée, Educadroit est venu présenter l’exposition «Dessine-moi le Droit» créee par le Défenseur des droits en partenariat avec Cartooning for Peace, réseau international de dessinateurs et de dessinatrices de presse qui combattent avec humour pour le respect des droits et des libertés dans le monde. Ce parcours pédagogique est composé de 10 kakémonos et de 10 livrets pédagogiques qui ont pour objectif de faire réfléchir les jeunes sur des questions de droit à travers la caricature.

 

L’équipe de l’IME le Bel Air a célébré également le tren­tième anniversaire de la signature par les Nations Unies de la Convention des Droits de l’Enfant.

Témoin de la place de l’enfant dans notre Société et de l’évolution de la politique au sens noble, ce sujet a été abordé, durant tout le mois de novembre, d’un point de vue pédagogique dans chacune des classes par les enseignants de l’IME.

Le mercredi 20 novembre 2019, les activités habituelles de l’IME ont été suspendues le temps d’une matinée.

Tous les jeunes accueillis à l’IME et au Ser­vice d’insertion se sont rassemblés autour des 12 droits fondamentaux de l’enfant pour des activités exceptionnelles menées par l’équipe au grand complet :

  • Introduction par les Responsables de service : L’engagement de la Sauvegarde, de l’IME pour le respect des droits fondamentaux de l’enfant. 
  • Echange interactif entre les enseignants et les jeunes sur les 12 droits fondamentaux.
  • Diffusion d’un épisode des « Chemins de l’école » traitant de l’accès aux droits fondamentaux des enfants de différents pays. 
  • Activités en sous-groupes : chaque jeune a personnalisé une silhouette d’enfant en carton illustrant ainsi sa représentation d’un des douze droits listés dans la convention. 
  • Telle une farandole, les 60 silhouettes ont ensuite été exposées sur les murs de l’IME pour couvrir l’ensemble de la montée d’escalier du rez-de-chaussée jusqu’au 2ème étage.

Les jeunes accueillis à l’IME se sont montrés particulièrement intéressés par le sujet, fai­sant le lien avec les informations véhiculées par les médias concernant les conditions de l’enfant à travers le monde. Pour beau­coup, cet évènement a également fait écho à leurs propres conditions de vie et soulevé des questions très personnelles reprises par la suite à l’occasion d’accompagnements spécifiques individuels.

 

Pour célébrer cette journée plusieurs activités ont été également proposées aux enfants de l’A.E.M.O. de Carrières-sous-Poissy selon les tranches d’âge.

Quelques jours avant,, les enfants d’âge maternel ont réalisé une fresque afin de redécorer la salle d’attente du service. Les professionnels du service ont laissé libre court à la parole des enfants autour de ce qu’ils pensaient être leurs droits.

Leurs propos ont été ensuite retranscrits sur la fresque « l’arbre des droits ». Fresque qui a été complétée par les plus grands (enfants élémentaires) l’après-midi. Une activité similaire a également été proposée au sein de S.Y.R.M.A. À la fin des visites médiatisées, chaque enfant était invité à tremper ses mains dans de la peinture de la couleur de son choix, et de l’apposer sur une grande toile blanche achetée à cette occasion. Les enfants ont ensuite pu librement décorer leur em­preinte à l’aide de feutres pailletés. Chaque enfant a semblé prendre beaucoup de plaisir à cette activité ludique, réalisée avec l’aide de son/ses parent(s). Ils étaient visiblement heu­reux de laisser leur trace au sein des locaux et de la retrouver à chaque nouvelle venue au SYRMA.

Pour les plus grands de l’A.E.M.O., le service a proposé des panneaux d’affichage libre d’ac­cès dans la salle d’attente pour que chaque jeune puisse y écrire ou dessiner ce qu’il avait envie autour des droits de l’enfant.

 

Laisser un commentaire

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies. En savoir plus