Agir ensemble pour que chacun soit acteur de sa vie

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Découvrez le parcours de Pierre Pallem, éducateur coiffeur mobile

Pierre Pallem, anciennement éducateur spécialisé au foyer jeunes enfants des Nouvelles Charmilles et coiffeur autodidacte depuis 21 ans, propose depuis 2016 ses services de coiffeur au sein de l’Association.  Une initiative sociale qui a pris de l’ampleur au fil du temps et a abouti puisqu’aujourd’hui Pierre Pallem, après avoir passé un CAP Coiffure, est devenu officiellement « coiffeur social mobile » pour tous les bénéficiaires Yvelinois de l’Association. Il nous raconte comment ce projet, qui a commencé sur une simple demande d’un jeune de le coiffer, a pris forme.

 « J’ai naturellement pris l’initiative de lancer un atelier « coiffure, hygiène » en 2016 au sein des Nouvelles Charmilles. Ma direction faisait passer à ce moment-là un message de créativité : « 1 professionnel – 1 projet ».

J’ai ainsi mis en œuvre un accompagnement autour de l’image par le biais de la coiffure. Beaucoup de jeunes ne prenaient pas le temps d’aller chez le coiffeur par manque d’argent, délaissant ainsi cet aspect de leur personne. Or, lors de la recherche d’une formation ou d’un emploi, leur apparence peut parfois faire défaut et être un frein pour leur insertion.

Point d’ancrage moins formel, ce moment de détente, m’a permis également de créer du lien, d’aborder d’autres aspects de leur parcours et projets et de travailler avec eux sur l’hygiène, la vêture ainsi que sur l’entretien du logement.

Cet atelier a été apprécié par les jeunes comme en témoignent ces retours « Pierre a changé ma vie » (M. Z), « Maintenant je me trouve beau » (M. F), « Merci, tu m’aides à me sentir mieux dans ma peau, ça me met en confiance » (M. K). Cet accompagnement a pris de l’ampleur et s’est installé de façon pérenne au sein du service de semi-autonomie. Les familles, partenaires et collègues ont apprécié également les résultats tant physiques que psychologiques de ces véritables transformations. J’ai pu intervenir, grâce à la transversalité de l’Association, dans d’autres services comme le S.E.P. et l’Hôtel Social Saint-Benoît-Labre avec des retours toujours plus motivants.  

Voyant ces ateliers grandir, nous avons, avec mon chef de service, travaillé sur l’idée d’étendre l’atelier à tous les services de l’Association, en proposant un poste de « coiffeur social mobile » à la Sauvegarde des Yvelines. Ma direction ainsi que l’équipe du siège intéressées par le projet, ont soutenu mon entrée en formation de CAP coiffure. Cette formation m’a permis d’acquérir une réelle compétence et d’étendre mon travail de coiffure auprès des femmes.

Aujourd’hui, un poste de « coiffeur social mobile » m’a été proposé au sein de l’association. Je suis déterminé et enthousiaste à l’idée de développer cette initiative humaniste et innovante à la Sauvegarde pour en faire bénéficier l’ensemble des personnes accompagnée au sein l’Association sur le territoire des Yvelines et les aider à avoir une meilleure estime d’eux même.

Laisser un commentaire

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies. En savoir plus