Classe Départ

Classe Départ est un projet unique en France, qui vise à faire de l’art un outil d’insertion, de cohésion sociale. Pendant 7 mois, une douzaine de jeunes, en situation de décrochage scolaire ou/et social, mobilisés en service civique (24h par semaine) vont apprendre à se reconstruire  autour du théâtre, du chant, de la danse, de l’écriture.

Directeur de champ :
Richard Leteurtre

Chargée d’insertion / Médiatrice culturelle :
Marianne Abeilhe

Contact :
Chemin de la Petite Minière, 78280 Guyancourt

Tél : 06 67 88 50 30 / Email : classedepart@seay.fr

Document à télécharger :

Pendant 7 mois, les jeunes vont redécouvrir le vivre ensemble et l’acte de faire société en construisant des projets participatifs avec les habitants. In fine, ils vont également penser à leur avenir professionnel avec soit une reprise de formation, soit un suivi de stage ou encore une embauche directe. 

Ce projet existe et fonctionne depuis plus de 6 ans dans le nord de la France, notamment à Arras et Béthune. Ce parcours est imaginé et déployé par l’Envol, Centre d’Art et de Transformation Sociale. 

La ville de Guyancourt a accueilli en 2021 sa première « Classe Départ » qui n’était autre que la neuvième à l’échelle nationale. Nous sommes actuellement avec la deuxième sur le territoire et la douzième nationalement. La troisième promotion commencera en novembre 2022. 

Le projet est porté par La Sauvegarde des Yvelines, la compagnie In Cauda et La Ferme de Bel Ebat, en lien avec l’association l’Envol, Centre d’Arts et de Transformation Sociale et en partenariat avec la Mission Locale de Saint-Quentin-en-Yvelines (SQYWAY).

De nombreux projets et partenariats ont été créés avec les structures culturelles, éducatives, d’insertions et sociales de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines et du département des Yvelines.

En pratique :

La semaine de travail est organisée autour :

  • d’ateliers artistiques le matin, permettant d’acquérir les outils artistiques techniques pour aller au bout de l’aventure et se produire sur scène. Les temps de travail du matin sont également des éléments essentiels de la remobilisation et de la réappropriation des codes sociaux.
  • des actions orientées vers l’insertion des jeunes, en individuel ou en petits groupes l’après-midi (chargé d’insertion, partenaires, professionnels de différents secteurs (logement, employeur, droits, projets citoyens, travail artistique)).

Les sept mois du parcours permettent ainsi une progression lente mais solide pour :

  • Dans un premier temps, « fédérer » un groupe solidaire
  • Dans un deuxième temps, permettre l’acquisition des bases du plateau de théâtre (codes, conventions, travail de l’expression, parole, chant, danse etc.)
  • Dans un dernier temps, travailler sur le récit de vie, le vécu de chacun, ce qui constituera la matière textuelle du spectacle à créer. Plus spécifiquement, le cinquième mois est consacré à la finalisation de l’écriture et de la forme du spectacle, et les sixième et septième mois, aux répétitions et aux représentations.

Les ++ :

Classe Départ fait découvrir plus d’une quinzaine de spectacles sur les 7 mois de travail. Nos partenaires La Ferme de Bel Ebat, La Batterie, le Théâtre Eurydice ESAT, La Mission Danse de Saint-Quentin-en-Yvelines, la Scène Nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines, ou encore Les tréteaux de France CDN ont été force de proposition pour des temps de danse contemporaine, du cirque, de la marionnette, du théâtre contemporain ou classique ainsi que de la musique populaire et classique.

Enfin, il est important pour l’équipe encadrante de faire sortir nos jeunes après ces mois de confinement dû à la situation sanitaire du pays. De nombreuses sorties afin de nourrir la curiosité et découvrir le territoire ont eu lieu :

  • De la voile au Tréport avec le dispositif « Embarquement immédiat » de Chorum
  • Le Louvre Lens
  • Visite des jardins du château de Versailles
  • Parcours en forêt de Fontainebleau ou encore Compiègne
  • Voyage à Arras et Béthune en lien avec les Classes Départ du Nord.

Ces évènements ont donné des élans d’autonomisation et de remobilisation.

classe départ

Nos partenaires

Nous travaillons avec plusieurs partenaires de différents secteurs afin de s’entourer au mieux.

Concernant les partenaires du milieu social, nous comptons dans nos rangs La Mission Locale SQYWAY 16/25, La Mission Locale Intercommunale de Versailles, ainsi que les différentes antennes de l’IFEP, la Fondation Méquignon, les services décentralisés de la PJJ, l’Espace Dynamique d’Insertion de Trappes, les supports nationaux du service civique. Ce sont des partenaires clés pour le recrutement mais également pour le suivi des jeunes tout au long du parcours et même après.

Nous pouvons également citer les différents financeurs  : la DDETS, le département des Yvelines dont le service Solidarités Emploi, l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, la ville de Guyancourt, la ville de Trappes avec la Cité éducative ; dont, au-delà de l’aspect financier, sont des soutiens pour l’amélioration de la situation de chaque jeune notamment sur leur autonomie (logement, de la mobilité ou encore de la citoyenneté).

Concernant les partenaires culturels :

  • Service culturel de la ville de Guyancourt (Ferme de Bel Etat)
  • Service culturel de l’agglomération de SQY
  • Réseau des médiathèque et notamment la Médiathèque Jean-Rousselot
  • Mission Danse – La Commanderie de SQY
  • La Scène Nationale de SQY
  • Théâtre Eurydice E.S.A.T.

Concernant l’insertion, nous avons établi des liens avec le CLUB FACE Yvelines, qui regroupe 150 entreprises dans les Yvelines et qui a pour vocation de faire de l’insertion via des PMSMP, des mentorats et plusieurs dispositifs adaptés.  Parmi nos partenaires, Graines d’Avenir pour le Maraichage, l’EPIDE de Val de Reuil, le CFA Trajectoire, Buc Ressources le centre de formation en travailleurs sociaux de la Sauvegarde. Grâce à la Cité Educative nous pouvons également nous tourner vers les partenaires acteurs de ce projet notamment L’école de la Seconde Chance, le Lycée Louis Blériot de  Trappes, La cité des métiers de SQY.

Enfin, nous travaillons depuis 2022, avec L’Institut Marcel Rivière de La Verrière. Nous mettons en place des ateliers avec les patients volontairs et nos jeunes voyageurs. Ce partenariat permet de désacraliser ces lieux.  Dans le cadre des projets citoyens, nous avons construit des projets avec l’Entreprise Safran de Plaisir, le service développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines et l’AFM Téléthon antenne de Guyancourt. 

 

Nos établissements Culture, insertion et remobilisation :